Campeau Rébecca

J’aurais envie de jouer à la poupée avec les personnages de Rebecca Campeau, mais par-dessus tout j’aime son bestiaire (ah! son singe emplumé comme une grande cocotte) et ses fabuleux oiseaux, Loulou le perroquet de Flaubert, mais tous les autres, oiseaux de lumière, de feu, de givre. Envol généralisé, des cygnes-mouettes comme des fleurs qui se balancent au vent, des cages si fines qu’un souffle suffirait à leur donner des ailes, de notre imagination enfin libérée du poids du sol.

ANDREA FERREOL, comédienne

http://www.andrea-ferreol.com/

Les personnages ou têtes (que Rebecca appelle " Les Trognes") ne sont pas vraiment des caricatures. ni des icônes, des symboles ou des attrape-poussière, ni surtout des oeuvres plasticiennes avec un grand O et un grand P. Ou alors il faudrait leur appliquer toutes ces définitions à la fois, tout en ajoutant qu'ils font partie d'un grand peuple, comme les Gnomes, les Ostrogoths, les Schtroumpfs ou les Français. A vrai dire c'est surtout à ces derniers qu'ils ressemblent.

D'abord parce qu'aucun d'eux ne se ressemble, sauf par le fait de ne s'accommoder d'aucune définition ni d'aucune fonction utilitaire, tout en se prêtant à toutes les associations d'idées qui vous viendraient à I'esprit : vous reconnaitrez facilement Napoléon III, la Goulue, Marcel Proust, Flaubert, Dali , Cocteau, votre voisin de palier, l'homme (ou la femme) de votre vie, Vincent Van Gogh ou votre Inspectrice des Impôts.

Rebecca les appelle a une "ré-existence" au cours de ses rares heures de gratuité, le reste de son temps étant dédié à I'invention de nombreux objets répondant à des besoins divers, mannequins créatures ou et automates grandeur nature pour des musées ou collectionneurs privés.

Sans oublier les expositions et installations textiles, Rebecca est toujours plus passionnée et captivée par la réalisation de têtes en textile sculpté, de personnages intrigants, comme " Les Trognes ".

Encore moins ne vous dirait-elle à quels lieux (ou à quelles péripéties) elle destine ses créatures. A I’étagère d'une chambre d'enfant, la salle d'attente d'un psychanalyste, la vitrine d'un collectionneur, au trottoir d'un marché aux puces ou aux honneurs d'un musée d'art brut, Singulier ? A être déballées d'un paquet-cadeau ? A être exposées dans un grand magasin de Tokyo ? A être revendues avec profit par un galeriste des beaux quartiers ? Ou simplement, comme tout le reste de la création, à retourner à la poussière ?

Pour les connaître de près, vous n'avez qu'à vous promener vers le canal Saint Martin remontez en direction de Belleville au N° 6 de la rue du Buisson Saint Louis dans le Dixième arrondissement et collez votre nez entre les vieux barreaux en bois de la vitrine.

Frank Horvat, photographe

http://www.horvatland.com/WEB/main.htm

ANONYMES OU CELEBRES, LES PERSONNAGES DE REBECCA CAMPEAU, FIGURE DE PROUE DE L'ART TEXTILE

"Voilà près de trois décennies que Rébecca Campeau crée des personnages de papier, carton, mais surtout de textile -de lin en particulier-. De sorte qu'elle se retrouve au milieu d'une foule de "gens" tantôt anonymes, tantôt conçus comme les jumeaux de personnages célèbres ; ici La Goulue, là Gustave Flaubert, Marcel Proust, Van Gogh… Et quelques animaux familiers peuplant l'espace à hauteur de mollets de tout ce joli monde !
Groupés, tous ces individus ont un petit air de famille : râblés, larges d'épaules et bombant le torse, pour les hommes ; moustache conquérante, chapeau de guingois comme lors d'un retour de goguette pour les "Messieurs" ; paletot et chapeau fatigué pour le petit peuple, sans oublier l'incontournable cache-col tricoté-maison, entourant leurs cous plutôt courts. Et puis, jupe longue, veste à jabot de dentelle, ornant une poitrine avantageuse, pour les femmes ; cheveux couverts d'un voile, drus, enchignonnés, chapeautés… Aucun bijou, sauf exception ; mais des pochettes pour les gens chics… Et des gants !… Bref, un éventail complet de toutes les classes sociales se côtoyant en toute simplicité. Tous regardant vers un unique point situé en off, face à eux -leur génitrice, Rébecca Campeau ?- ce qui renforce l'air de famille évoqué plus haut.
Leur point commun pourrait être ce petit air suranné qui les place hors d'un temps déterminé. Néanmoins, tous différents, chacun présentant un petit quelque chose qui en fait un être unique. Cette différence étant particulièrement évidente dans ce qu'elle appelle ses "trognes", où seules des têtes sont côte à côte : chez les uns, abondent les grands fronts dégarnis, les bacchantes rousses et autres sourcils abondants. Pour d'autres -parfois, d'ailleurs pour les mêmes- visages poupins, maigres, épanouis, saillants, enfoncés… nez pointus, pincés, épatés, camus… bouches mignardes, pulpeuses, arrondies en culs de poules, serrées, largement fendues au contraire… mentons proéminents, effacés, en galoche… yeux francs, directs, rusés, doucereux, chafouins… On pourrait à l'infini déterminer les traits complémentaires, opposés, similaires, personnalisés… de cette horde de trognes et se demander en quelle école de la vie cette artiste a pu apprendre à connaître si bien le caractère humain ! Subséquemment, telle la foule massée autour d'un même centre d'intérêt, il est impossible de donner une définition rédhibitoire des créations de Rébecca Campeau.
Qui va, fil-de-férant les ossatures de façon à pouvoir varier les postures de ses personnages ; clonant, cousant, brodant, dentelant, peignant, maquillant… ici accusant une ressemblance lorsqu'elle se lance dans une série de célébrités ; là, leur donnant des allures coquines, provocantes comme les protagonistes de la série "sex-tile", etc.
Et puis, les gardant autour d'elle ou les envoyant de par le monde, de musées en galeries, de lieux publics en lieux privés… Vivant ainsi de, par, avec ses étranges compagnons ! Toutes attitudes qui, au cours de ces trois décennies, ont fait d'elle une figure de proue de l'Art textile dans le monde."

Jeanine Smolec-Rivais -journaliste- Mai 2012.

http://jeaninerivais.fr/

http://www.rivaisjeanine.com/

D’origine franco-brésilienne, Rébecca Campeau est née dans une famille d’artistes. Elle est venue à la création artistique par le stylisme qui lui a donné le goût du travail avec le tissu et les papiers. Peintre, elle se définit essentiellement comme un « sculpteur textile » et une « papiériste ».


EXPOSITIONS


2015   Les arts buissonniers 2015, Musée des arts buissonniers, Saint-Sever-du-Moustier


2014   Improbables architectures, Galerie Béatrice Soulié, Paris


          ST.ART, Foire européenne d’art contemporain, Strasbourg


          Ousider Art Fair, Galerie Cavin Morris, Paris


          Sur les ailes d’un ange, Prieuré de Manthes, Manthes


         Les arts buissonniers 2014, Musée des arts buissonniers, Saint-Sever-du-Moustier


          Les mondes singuliers, espace Eqart, Marciac


          Galerie du Temple, Lourmarin


          Freshet : Old Loves, New Directions, Galerie Cavin Morris, New York


          The NYC Metro Show, Galerie Cavin Morris, New York


2013   Ousider Art Fair, Galerie Cavin Morris, Paris


          Restless II : a Mix, Galerie Cavin Morris, New York


          Festival d’Art singulier, Montpellier


        Farfetched : Mad Science, Fringe Architecture and Visionary Engineering, Gregg Museum of Art and Design, Raleigh


          Galerie Le Cœur au ventre, Lyon


          Ousider Art Fair, Gallery Cavin-Morris, New York


          The NYC Metro Show, Gallery Cavin-Morris, New York


2012   4e biennale d’Art partagé, Rives


           Restless, Galerie Cavin Morris, New York


           20e Exposition d’Art singulier, Nice/Falicon


            Outsiders, Mauriac


            Biz’Art Biz’Art, Le Vaudioux


            The NYC Metro Show, New York


            Galerie Cavin Morris, New York


2011     Galerie Anne Cros, Pézenas


            Maison de l’environnement, Prades-le-Lez


            18e exposition d’Art singulier, Galerie Blanche, Falicon


             Auberge du Cèdre, Lauret


2010      Galerie « Art Maniac », Montpellier


             11e Festival d’Art singulier, Aubagne


             « De Frida Kahlo à Vincent Van Gogh », Roquevaire


2009      « Couleur Café », Prades-le-Lez


2008      Galerie Le Réalgar, Saint Étienne


2007      Galerie A Contrario, Limoges


             Maison de l’agglomération, Prades-le-Lez


             Galerie « La Pépette », Castries


2004      Bibliothèque du C.D.D.P., Montpellier


2003      I.U.F.M., Montpellier


2002      Artenîmes, Nîmes


1999      Sahel-Garrigues Agropolis Museum, Montpellier


             Juin des Arts, Aniane


             Art et expression Chai du Terral, Saint-Jean-de-Védas


1997      Parc des Expositions, Montpellier


             Galerie Elyette Peyre, Paris


1996      Restaurant Le Patio, Mauguio


1995      Agropolis Museum, Montpellier


1994      Galerie la Séranne, Gignac


       Kulturflirt III (exposition et performance), Arhus (Danemark)


1993      Préfecture (échange avec l’Ecosse), Montpellier


             Centre culturel Sant Josep, Barcelone


             Château de Restinclières, Prades-le-Lez


              Académie du château de Neuhardenberg, Berlin


1992      Salon de Mai Grand Palais, Paris


             Médiathèque de la Madeleine, Chartres


             Espace Hérault, Paris


1991      Hôtel Drouot, Paris


             Salon de Mai - Grand Palais, Paris


1990      Centre culturel « Confluences », Paris


             Hôtel de Ville, Chartres


1987      Chapelle des Pénitents, Aniane

Détails

Les oeuvres de l'artiste :

Il y a 6 oeuvres.
Accepter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies