Le Nen Bernard

Bernard Le Nen est un peintre figuratif français, né en 1954.

Vit et travaille en France à Lasalle dans le Gard.

Adolescent, je me souviens avoir imaginé ça, devenir peintre. C’était un beau rêve mais en réalité  cela me semblait  finalement une chose inaccessible, aussi improbable que de devenir cosmonaute ou président de la république .

Les artistes c’étaient des héros, des magiciens, des fous, mais ils étaient si loin de mon monde et de ma culture! J’étais alors persuadé que pour devenir peintre il fallait suivre de longues études aux Beaux Arts et que, vu mes rapports peu brillants avec l’école, c’était de toute façon mort d’avance. Mais je regardais, et de Lascaux à Picasso je découvrais des images qui me fascinaient.

Je dessinais depuis longtemps, depuis toujours, essayant d’imiter l’un, essayant d’imiter l’autre, jusqu’à ce jour où je compris qu’il fallait m’abandonner à ce trait qui était le mien et laisser l’imaginaire aller à sa guise, sans jugement. Une brèche s’est ouverte et je m’y suis engouffré.

Alors la peinture est arrivée, forcément instinctive, directe, rapide, spontanée, presque enfantine, aux couleurs franches. Elle s’inspirait de bande dessinée, d’art primitif, d’art brut et s’est petit à petit imposée sans contraintes, l’essentiel étant de laisser aller la main et de composer au fur et à mesure avec ce qui naissait. Une figuration dont chaque «regardeur» une fois le tableau terminé pourrait avoir sa propre interprétation, raconter sa propre histoire. Je me suis jeté à l’ eau sans trop savoir. Il a bien fallu que je nage, j’ai donc appris.

Déjà 30 ans  d’atelier et d’expositions, je ne sais si je suis devenu peintre mais si la figuration est encore à l’ordre du jour, si l’imaginaire guide encore mon esprit et ma main, si le dessin est encore à la base de tout, la peinture est devenue plus savante, plus réfléchie, plus attentive à la couleur, à ses nuances, à ses transparences.
Elle m’entraîne aujourd’hui vers des tonalités sombres, sourdes, aux portes de la nuit, des rêves et de la mort. La lumière est rare mais précieuse. Auparavant mouvantes et multiples, les figures se sont posées, souvent uniques elles retrouvent aujourd’hui les pauses et les regards des fascinants portraits d’un autre âge, d’un autre monde.
La peinture toujours en mouvement, chaque jour recommencée à l’unisson d’une vie, du temps qui passe et nous apporte expérience et force.

Bernard Le Nen, juin 2015

Expositions individuelles (sélection)

2011

L’Auberge des arts , Givors, 69

L’Usine , Paris, 19

2012

Filature du pont de Fer Lasalle, 30

Domaine de la Jument Rousse Lagrasse, 11

2014

Invité d’honneur Mythimages, Marciac, 32

2015

Galerie La Rage , Lyon, 69

Expositions collectives (sélection)

2012

Passage à L’art, Salon d’art contemporain, Cherbourg

Grand Baz’art à Bézu, 27

Caravanes d’artistes, 66, 21

Epicerie de l’Art, Collias, 30

Salon Comparaisons, Grand Palais, Paris

2013

Galerie Art Aujourd’hui Paris, 09

Temple de St Germain De Calberte, 48

Art Hors les Normes , Praz sur Arly, 74

Chapelle St André de Sevanes, 30

Salon 109, Paris

Caravanes d’artistes, 31,69

2014

Caravanes d’artistes, 74,32

Altiport de Megève, 74

Singulièrement Vôtre, Montpellier

Salon 109, galerie l’Ecu de France ,Viroflay, 78

Salon d’Automne, Paris

Salon d’Automne, Palais des rois de Majorque, Perpignan

La Boîte noire, Tours

2015

« Rêves et Chimères  » Galerie l’Ecu de France, Viroflay, 78

Puls’art Le Mans, 72

Résidence d’artiste

Octobre 2012 à L’atelier Beauvisage, Lyon 08

Musées et collections

Collection Céres Franco, Lagrasse

Musée De la création Franche, Bègles, 33

Musée d’Art Naïf Anatole-Jakovsky, Nice

Collection Hang’art, Saffré, 44
Détails

Les oeuvres de l'artiste :

Il y a 8 oeuvres.
Accepter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies