Berquin Patricia

Mes sculptures sont nouées, technique qui ne nécessite ni métier, ni armature, et qui m’a été transmise par une artiste chilienne. J’ai été séduite par la liberté que me permettait cette technique pour ma vie de « nomade »: des cordes, des ciseaux dans un sac pour travailler n’importe où !

Un séjour en Afrique a donné le ton : des nœuds aux couleurs d’Afrique.

Le nouage me permet de sculpter des fibres de toutes sortes : coton, sisal, jute, lin, raphia et surtout des tissus découpés.

Mon inspiration vient des contes, légendes, proverbes, tout ce qui concerne la Transmission, la tradition orale… Des scènes du quotidien, aux palabres au village, aux « Mamiette » (Grands-mères et petits enfants), en passant par le jazz… Le nœud me sert de fil conducteur. Il est le lien entre des personnes, entre différentes générations, et surtout entre les différentes cultures.… De la France où je suis née, en passant par l’Afrique pays de cœur et d’inspiration où j’ai vécu, à l’Amérique latine qui m’a transmis cette technique, je noue ce qui est « différent ».

Parcours-Technique- 38 ans de nœuds

Mes sculptures sont nouées. Je pratique cette technique depuis 1980. Cette technique n’a pas besoin de métier (on travaille sur ses genoux ou sur un support). Elle permet de modeler des fibres de toute sorte.

Mes grands personnages (entre 160 et 210 cm) sont pour la plupart enfilés sur des tiges métalliques. Ils peuvent aussi être muraux.

Cette technique très répandue en Amérique latine m’a été transmise par une artiste chilienne, mais c’est en Côte d’Ivoire lors d’un long séjour que prend racine mon travail. L’étude des masques, des différentes techniques de textiles tissés, de techniques de fabrication d’objets utilitaires comme des paniers, vont être à la base de ma série de grands personnages « sur les traces du quotidien » et de la transmission orale : sages, griots, scène de palabres….

Inspiration : Des nœuds qui racontent…

Légendes, contes, les chants, les épopées, les proverbes… tout ce qui concerne la tradition orale et la transmission des connaissances. Le noeud sert de fil conducteur. Il est le lien entre deux cordes, le lien entre tradition et transmission. Il persévère la tradition.

Depuis mon séjour en Afrique, mon travail s’est particulièrement attaché à la bouche, celle qui raconte, qui transmet….. Tous mes personnages témoignent et transmettent…

Le choix des cordes n'est pas anodin : il y a les cordes rigides, souples, grosses,très fines, brillantes ou mates, rugueuses ou duveteuses… Chaque corde est choisie en fonction de ce qu’elle dégage. Un dialogue avec la matière est nécessaire pour pouvoir rendre l’émotion du personnage : un personnage rempli de sagesse se doit d’avoir la tête haute et altière : seule des cordes rigides peuvent traduire ce trait de caractère.

Les couleurs aussi ont leur rôle : les anciens, sages, chamans, griots sont faits de couleurs de ton naturel, comme le lin, le jute brut….

Les personnages représentant la vie quotidienne, la joie, la jeunesse, sont dans des couleurs vives (rouge, bleu, jaune, vert…).

Des tissus colorés découpés donnent le ton : des nœuds aux couleurs d’Afrique… des nœuds d’ailleurs… des nœuds nomades…

Je travaille sur des thématiques comme « Au village », « Les Mamiettes », « Jazz’Band », et pour chaque thème, je fais des grands personnages jusqu’à 190 cm et des petits formats.

Patricia Berquin

Expositions récentes :


-Comparaisons « Expressions hors les normes » (Grand Palais)


-Salon d’Automne (présidente de « Mythes et Singularité » depuis trois ans)


-Artcité (Fontenay sous bois)


-Artistes en liberté-Société lyonnaise des Beaux-arts


-Invitée d’honneur : Salons de Maisse 2018, Montgeron 2017, Ermont 2016


- Galerie K021 Paris


-Galerie Moutt’art (Clermont-Ferrand),


-La main qui parle (Festival d’art singulier-Paris)


-Le Triton (Les Lilas 93)…


Musées :


Parthenay, Benjamin Bohin, Musée des Flandres, Trouville (nuit européenne), Halle St Pierre (expo perso dans librairie)


A Etranger :


-Chypre (Paphos capitale européenne de la culture 2017-2018), Nicosie.


-The National Art Center, Tokyo


-Biennale Sarria-Espagne,


-Salon France-Israël-Tel Aviv,


-Mexico (Biennale textile)


Evènementiel :


Carnaval de Paris (fabrication marionnettes géantes pour le défilé)


Décor pour contes africains, association, écoles.


Animation personnages animaux sur les Fables de la Fontaine, bibliothèque pour enfants.


Dans la presse :


Les mots du maire de Maisse (Essonne 2018), Christian Leclair :


« L’invitée d’honneur sculpture : Patricia Berquin. Nous avions l’habitude de voir des œuvres en bronze, en marbre, en bois, en terre… quel étonnement encore, celles-ci sont en cordes nouées !  faites avec une infinie patience et richesse de couleurs. Construire des personnages avec des nouages de textiles (cordes, laines, ficelle, tissus découpés…) leur donner un style, une expression et, voilà une histoire qui se noue… des nœuds qui racontent… »


Dominique Amatulli, l'exposition Poupées singulières à la galerie Moutt'art de Clermont Ferrand. Journal La Montagne le 6 septembre 2014 :


"Patricia Berquin s'est fait une spécialité des poupées - elle préfère parler de sculptures - grand format, qu'elle conçoit comme des installations. Elle utilise presque exclusivement la technique du nouage, qu'elle parvient à travailler d'une manière suffisamment fine pour donner à chacun de ses personnages sa propre expression. Elle voue d'ailleurs une véritable passion pour la confection des visages et des mains, organes de la transmission orale si chère aux peuples d'Afrique, où elle a vécu quelques années, et dont elle conserve une influence manifeste ».

Détails

Les oeuvres de l'artiste :

Il y a 4 oeuvres.
Accepter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies