Siegel Joliane

            Entrée dans la peinture par une porte expressionniste, Joliane Siegel a construit au long de sa carrière un parcours de montage, de démontage, de formes. Détachée de la scène unique qui fondait ses premières toiles, elle a sans cesse marché vers la simplification des conformations, elle dit « aller à l’essentiel », elle veut dire trouver assez de liberté pour combiner, recombiner, les vues, proposer plusieurs lectures, renouveler les lectures, fabriquer du dialogue.

            L’itinéraire de JS est balisé de coopérations, d’installations, où se joignent des travaux d’écriture, des vidéos, des bandes son, où la voix, l’écrit, l’image s’entremêlent à ce qu’elle aime déjà mêler, savoir volume des modelages et plan des toiles. Comme elle aime à décrire sous forme de diptyques, l’échange le flux de sens, qui deviennent à ses yeux plus fort par la force du nombre.

            Recréer des scènes, retrouver des questions, telle est l’unité des séries. Chacune se concentre, se suspend à un thème, chacune diffère par l’organisation des couleurs. Couleurs qui dans tous les cas sont choisies pour la confrontation. Le risque est pris de les monter les unes contre les autres. Mais il est compensé par le désir de cohérence et de concordance, par le désir de faire jouer à la couleur un rôle de dédramatisation des scènes qui inspirent les séries les plus récentes. N’est-il pas question d’ennemis, de barbares, de sauvages, où la mise en scène est le plus souvent mise en demeure de regarder le terrifiant, le menaçant ? Les couleurs alors recousent le décor.

            On peut lire les toiles de Joliane Siegel comme des rébus. Les signes composent les scènes mais si le sens émerge d’une conjonction d’éléments, il émerge encore du renversement, de la rotation de la toile, du déplacement du cube, du jeu avec ses faces. Il est voulu différent dans chacune des transformations simples de l’espace, celles qui laissent invariantes les distances et les rebords, qui conservent les proximités et les chocs entre les couleurs, mais qui changent le regard, défient la perception, disent le multiple, redisent que l’essentiel selon JS est là sous les yeux, dans la diversité des retournements de ses toiles.

Maurice Zytnicki

Dernières expositions


2017          -Galerie Licence IV collective, Lyon


                  -Artistes à suivre, Aude


                  -Arts vagabonds en Lauragais, Haute Garonne


2016          -Artistes en liberté, Palais de Bondy, Lyon


                  -Galerie Licence IV-expo perso, Lyon


                  -VIVART 2016, Albi


                 -Galerie Licence IV, Lyon


2015         -Galerie Licence IV, Mâcon


                 -Espace d’art de l’Escalier, Montreuil, Seine Saint Denis


2014         -galerie Licence IV-expo perso, Mâcon


                 -Mythimage , Marciac, Gers


2013         -Lille ART FAIR avec la galerie Art4, Lille


                 -galerie Licence IV, Mâcon


                 -expos vagabondes, Salvagnac, Tarn


2012         -VIVART 2012, Albi


                 -galerie gabel, Biot


                 -Biennale 109 à Puls’art, Le Mans


                -galerie Art 4-expo perso, Caen


2011        -Biennale des 109, Paris


2010        -Régina Marics, Berlin - Allemagne


2009        -Jardin Médiéval d’Uzès - Uzès


                -La Galerie Be, Bruxelles - Belgique


                -Biennale des 109, Paris


2008        -Régina Marics, Berlin - Allemagne


                -Louveterie du chateau de Bonnelles-perso- Vallée de Chevreuse


                -galerie ART4-expo perso, caen


                -galerie Paul Riquet, Béziers


2007        -Galerie ART4, Caen


                -Biennale des 109, Vichy


                -Salon Puls’art, le Mans - Sarthe


                -4Z’ARTS, centre d’arts plastiques Albert Chanot, Clamart - Haut de Seine


                -Biennale des 109, Paris


                -Abbaye de Talloire-expo perso, Annecy- Savoie


2006        -Salon Comparaison Grand Palais, Paris


                -Art contempory Gallery Croissant, Bruxelles - Belgique


                -Galerie ART4-expo perso, Caen


                -Régina Marics-expo perso, Berlin - Allemagne


                -Salon MAC 2006, Paris


2005        -Salon MAC 2005, Paris


                -Salon PULS’ART, Le Mans - Sarthe


                -Centre d’Art Plastiques Albert Chanot, Clamart - Hauts de Seine


                -Biennale des 109, Paris


                -Galerie ART4, Caen


Publications


 2011       -Parution du livre d’art en novembre pour les 10 ans de la revue AZART                         


2009        -livre d’artiste - Rimbaud « Les poètes de sept ans» aux éditions Arêtes


               -livre d’artiste - Jeanne Hyvrard, «Je dors au long cours...»aux éditions Arêtes


               -Parution de l’ouvrage collectif «Nature Art Today» aux éditions Patou


2008       -8 pages dans la revue Azart septembre-octobre 2008


               -et 2 pages dans la revue ART SCENES 2008


2007       -Artiste invitée de la revue littéraire Brèves N°80


2005       -Acquisition d’oeuvres par le musée du Mans

Détails

Pas d'oeuvre pour cet artiste.

Accepter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies