Oster Marion dite Lucrèce

Marion Oster par Gérard Sendrey

Je n'ai pas la prétention d'apprendre aux lecteurs du présent texte que la fonction créatrice ne saurait être subordonnée à un savoir ni à la volonté de concrétiser une idée déjà bien réfléchie. La création est la définition d'une mise au monde de ce qui n'existait pas encore dans l'univers individuel de son inventeur à titre personnel.. Il peut éventuellement s'agir d'une découverte similaire à une autre déjà faite ailleurs et en d'autres temps. Cependant, l'une ou l'autre novation est marquée par la personnalité de son auteur telle que résultant de son parcours personnel dans des conditions propres à son cadre de vie particulier. Cette situation existentielle marque toutes les manifestations spontanées de qui s'adonne à ce genre d'activité. C'est ce caractère originel qui manifeste la forte personnalité de l'artiste par rapport à d'autres qui veulent inscrire leurs productions au goût du jour avec le désir de plaire pour en tirer profit. Pas question pour Marion Oster de se ranger à se genre de comportement. Elle ne s'emploie pas à faire ce que l'on peut attendre d'elle mais à proposer en toute liberté ce que l'on n'attend pas. Elle n'inscrit pas sa démarche en un mouvement particulier comme il y en a toujours, au fil du temps, dans l'actualité artistique du moment. On pourrait, à la vue d'une des émanations de sa créativité toujours en mouvement, pencher pour son assimilation à une forme d'expression ayant déjà pignon sur rue mais il s'agirait alors d'une position d'esprit banale, très en vogue chez nombre d'amateurs s'attribuant la capacité de reconnaître la façon de faire d'un tel chez tel autre en se donnant ainsi à eux-mêmes l'illusion qu'il portent sur l'oeuvre un regard des plus avertis au service d'une grande compétence en la matière. C'est la confusion classique d'un grand nombre entre la vision intellectualisée nourrie de considérations amplement médiatisées et le ressenti émotionnel hors tout ligne de conduite suscitée par les critiques assermentés qui se voudraient généralement au-dessus d'une mêlée dont leur seul souci est de sortir eux-mêmes vainqueurs.

Il est évident que la diversité apparente des chemins abordés par Marion est de nature à déconcerter le besoin de cohérence de l'amateur conditionné par le discours ambiant et s'en remettant aux stéréotypes posés par les ordonnateurs de convenances. Toutes choses bien étrangères au langage de cette créatrice naturellement insensible aux recommandations de haut niveau qui entendent maîtriser les élans susceptibles de créer un certain désordre dans l'ordre se voulant à tous égards établi. Elle n'a que faire de ces prescriptions inscrites à l'envers dans le fonctionnement de la société contemporaine, en fonction de ses particularités à travers les siècles. On ne vous dit pas ce qu'il convient de laisser pour compte mais on insiste à qui mieux mieux sur ce qui constitue la magnificence de l'expression artistique. Cela équivaut à mettre l'accent sur des certitudes opportunément établies en négligeant toute atteinte à des idées autoritairement reçues. Ce pourquoi il s'agit, par rapport à la signification de la créativité originelle, d'une vision tout à l'envers prétendant qu'elle se manifeste dans l'immobilisme des conquêtes antérieures. Pour ce qui concerne Marion Oster, on peut le dire, l'immobilisme n'est pas son attitude dominante. On pourrait même dire que la remise en cause constante de ces propres convictions précédemment acquises serait son faible le plus fort. Son parcours personnel en apporte l'indéniable preuve. Bien que son âge soit potentiellement porteur d'un avenir pour longtemps susceptible de nouvelles conditions de vie, ce qu'elle a déjà accumulé d'expériences diverses au cours de son existence itinérante pourrait constituer un véritable  roman fleuve. Voilà bien quelqu'un dont les adaptations à ses cadres de vie successifs ont nourri une force créatrice échappatoire ayant assuré la constance de sa volonté d'être malgré les problèmes posés tout à l'entour de ses diverses résidences en fonction des circonstances.

Née au Niger en pleine brousse elle est géographiquement dépendante des missions de soin père qui assume en divers pays africains la fonction de magistrat. Son enfance se déroule au Mali puis en Mauritanie dans des périodes particulièrement troublées puis, alors qu'elle est en pré)adolescence, ses parents, veillant à sa sécurité, la mettent en pension à Monaco où elle restera huit années en uniforme obligatoire. Et puis tant de responsabilités, de changements de vie, de lieu, d'entourages. Pour rester dans un relatif présent, quatorze  années durant à Paris, où elle fonce l'espace Lucrèce, atelier-galerie accueillante, vite envahie par la soif de montrer d'un milieu en constante effervescence. Maintenant à Lyon, dans la galerie bien nommée, "le coeur au ventre" où elle montre ce qui lui plait en laissant ignorer aux visiteurs de passage qu'elle est elle-même créatrice et non des moindres. Parce que, toutes ces explorations d'un monde dans ses diverses composantes, géographiques, physiologiques, philosophiques, construisent un univers interne d'où vont surgir des conséquences intimement liées à tous ces enseignements de la vie au gré des circonstances d'une existence constamment remise en cause tout en suivant un solide fil conducteur.

Marion Hana forgea ainsi en elle au fil du temps, et de toutes ces rencontres d'horizons dont elle intégra l'originalité, un réceptacle émotionnel empli de maintes approches, dont elle ne cessa de témoigner dans toutes ses manifestations spontanées, acceptant de se consacrer à ce qui fait urgence en son intériorité. Elle ne cherche pas à imposer un style à travers tous ces changements d'apparence mais elle répond au besoin en elle d'exprimer telle ou telle pression se manifestant sur le champ, sans réflexion préalable. Un apparent désordre à première vue qui impose en fait une richesse spirituelle d'une intense cohérence. Marion ne cesse de rendre compte de ce parcours tumultueux et passionnant dont elle se plait à retrouver symboliquement les impressions vécues avec, plus ou moins conscient en elle, le besoin de partage qui anime généralement ce genre de révélations. Elle nous fait visiter son monde. Et ce ne saurait se résumer à une seule façon de l'aborder. La force de sa démarche se nourrit de toutes ces variations de thèmes toujours imprégnés d'une grande liberté d'être favorisant l'expression de sa créativité. La liberté est la condition sine qua non de la vérité dans cette démarche comme dans beaucoup d'autres. Marion le sait et ça se voit.







Expositions (Sélection)


⁃ Exposition «Les parures de l'intime», Galerie Le coeur au ventre, Lyon


⁃ Biz'Art Biz'Art. Le Vaudioux


⁃ La Galerie des Nanas. Danville (Québec) Canada


⁃ L'Art Partagé (Oeil Art). Rives/Grenoble


⁃ Espace Lucrèce. Paris


⁃ Bazart des mots. Hauterives


⁃ Exposition «Echos du Silence». Illzach


⁃ Salons d'art contemporain. Nice et Villefranche sur mer


⁃ Art Contemporain Pour Tous, la foire. Montréal (Québec) Canada


⁃ Spacejunk. Lyon 


Publications/ Critiques:


⁃ Jeanine Rivais, Critique d'art


⁃ Raak dans Création Franche (Revue du musée de la création franche de Bègles)


⁃ Bernard Chevassu, Commissaire d'exposition







Détails

Les oeuvres de l'artiste :

Il y a 6 oeuvres.
Accepter

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience.
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies